Accueil . Gestion du stress . Gérer son stress psychologique (ou émotionnel) – Causes et solutions

Agir contre le stress! Causes et solutions


femmes stressées sur un banc

Le stress psychologique, également connu sous la dénomination de stress émotionnel ou physiologique est le mal du 21ème siècle. Il est urgent d’agir sur cet état de stress permanent et ça commence par comprendre l’état de stress et savoir l’identifier.

Qu’est ce que le stress?


En général quand on parle de stress par abus de langage on fait référence au stress psychologique/physiologique, à ne pas confondre avec le stress oxydatif qui lui est moléculaire.

Le Stress Physiologique est une réponse de l’organisme face à une situation qu’il juge nocive ou dangereuse. C’est un mécanisme de défense complexe activé par le système limbique (Hippocampe / Amygdale / Hypothalamus…) qui possède trois phases en fonction du temps pendant lequel l’organisme est exposé à l’imprévu. C’est donc un stress émotionnel activé par notre cerveau et avec des conséquences qui elles sont biologiques dont la plus célèbre est la production de cortisol.

Le Stress immédiat
Le Stress immédiat apparait quand une situation imprévue jugée nocive se manifeste, elle peut être physique ou psychique. (Toucher quelque chose de chaud, Prise de parole en public, convocation d’un supérieur hiérarchique … ).

Le Stress de résistance
La situation jugée nocive perdure dans le temps. (Recherche d’emploi, Deuil, État de santé, Situation Financière, Peur de ne pas être à la hauteur, Retard sur des plannings…) L’organisme commence à s’adapter à un état perpétuel de stress.

Le Stress de d’épuisement
La situation jugée nocive dure trop longtemps. L’organisme est épuisé et se résigne.

Différencier stress immédiat du stress chronique


Le stress immédiat

Le stress immédiat est en soit un stress naturel, c’est une réponse immédiate à une situation difficile et inhabituelle.
Votre train est déjà à quai. Départ annoncé dans 2 minutes, vous êtes à l’autre bout de la gare (…)
Les Amygdales envoient un signal d’alerte, résultat tout l’organisme se met en alerte : Tachycardie, poussée d’Adrénaline, Libération de cortisol « La fameuse Hormone du Stress », Tension musculaire, Boule au ventre, Transpiration, Augmentation du diamètre pupillaire, Hyperglycémie. Votre organisme est stimulé et votre vigilance est augmentée. Votre corps est prêt à combattre ou à fuir.
(…) Dans les faits vous vous mettez juste à courir et votre organisme est temporairement stimulé (…)
Ce stress de court terme peut même être un atout car il « dope » votre organisme. Une fois la situation (la menace) régularisée votre organisme reprend un fonctionnement normal et le cortisol précédemment libéré aura un effet apaisant.
(…) Finalement vous avez eu votre train, vous êtes assis dans le wagon vous commencez à vous sentir étrangement apaisé et tout rentre dans l’ordre.

Le stress chronique (résistance et épuisement)

Le stress chronique est ce fameux mal du XXI ème siècle. Il peut être Professionnel (peur de l’échec ), Familial (surmenage), Affectif (manque de confiance en soi, solitude), Social (manque d’interactions sociales, peur de l’autre). Le Stress Chronique correspond à toutes les situations nocives qui ne disparaissent pas. Le stress Chronique est d’autant plus accentué quand l’individu n’a pas le sentiment d’avoir le contrôle de la situation stressante.
Les conséquences peuvent être graves pour la santé. Le corps n’est pas habitué à être submergé de corticoïdes (notamment de cortisol) en permanence. Le cortisol a une utilité sur le court terme, mais devient pathogène sur le long terme. Le Cortisol va affaiblir les défenses immunitaires (Infection / dépression / Cancer… ), augmenter le taux de glucose et de cholestérol dans le sang (maladie cardio-vasculaire), réduire les capacités d’apprentissage (par son effet toxique sur l’hippocampe) et créer des troubles anxieux dépressifs.
Sur le long terme la situation de stress permanent épuise tellement le corps que celui-ci craque et on a assiste à des phénomènes de Burnout.

Identifier le stress


Identifier un état de Stress Physiologique Chronique n’est pas toujours aisé. Il existe des Stressomètres qui quantifient les micro-tremblements au repos et qui donnent une bonne idée du niveau de stress physiologique. Ce genre d’appareils n’est néanmoins pas facile d’accès.
Le travail peut et doit être également fait sur soi-même pour identifier les éléments stressants de la vie quotidienne et apprendre à s’en libérer ou apprendre à les contrôler.
Le meilleur moyen reste donc d’écouter son corps et d’anticiper les situations de stress à venir.

Lutter contre le stress


Lutter contre le stress c’est lutter contre les deux formes de stress. Le stress oxydatif (ou oxydant) et le Stress physiologique chronique et cela passe par 4 réflexes :
1 ) Bien s’alimenter
2 ) Pratiquer une Activité Physique (comme la marche ou quelque chose de plus intense comme la Corde à sauter par exemple)
3) Éviter les habitudes qui amplifient les phénomènes stressants (L’alcool, L’excès de caféine, Le Tabac).
4) Identifier le(les) élément(s) générateur(s) de stress et essayer de les sortir de votre vie (certaines habitudes sociales ou relationnelles sont des poisons pour votre santé).
Si vous ne pouvez écarter les problèmes, il vous faut apprendre à les Gérer / les Anticiper / les Relativiser ou encore atténuer l’impact de ces évènements. Pour cela il existe des techniques complémentaires qui peuvent vous aider à éliminer le stress psychologique.

4 habitudes anti-stress complémentaires


Travailler sa respiration
La pratique d’exercices de respiration, issus de la Sophrologie ou du Yoga aide à réguler le phénomène de stress physiologique. Ils sont simples et efficaces et apportent une réponse rapide à une situation de Stress immédiate. 5 exercices de respirations anti-stress!

homme respiration profonde

Anticiper les phénomènes stressants

Prévisualiser la journée de demain. Anticiper les évènements pouvant être générateur de stress. Clarifier un emploi du temps et essayer de prioriser les tâches à faire. Il n’y a que 24 heures dans une journée. Minimum 7 à 8 heures doivent être dédiées au sommeil et 30 minutes pour une activité physique, il est impossible de toujours tout finir, relachez la pression.

carte suspendue

Apprendre à relativiser

Prendre conscience de ses émotions face à une situation donnée et ne pas se laisser submerger par elle. C’est ce qu’on appelle l’intelligence émotionnelle et ça se travaille. Se concentrer sur le problème, le rationaliser et ne pas se laisser envahir par les émotions.
L’optimisme et une attitude positive permettent d’enclencher une dynamique anti-stress.

femme zen

Pratiquer une activité déstressante

Certaines activités sont connues comme ayant un impact particulièrement anti-stress comme le théâtre/ le Yoga / le Taï-chi / la Sophrologie… Restez ouvert, essayez différentes alternatives. Chacun a une activité qui lui correspond.

feyoga position

Sélection citronnée